Communiqué n°5 26/03/2020

  COVID19
Catégorie

Montcornet, le 26 mars 2020

 

Bonjour à tous,

Voici notre 5ème communiqué.

Tous les résidants vont bien, pas de température, pas de malade… Ceci est la meilleure nouvelle !

Nous avons quelques professionnels absents : écartés car « à risques »,( cela veut dire fragiles, pouvant avoir des conséquences s’ils contractaient le corona virus, cela ne veut pas dire qu’ils sont malades), atteints de grippe, d’angine, de rhinopharyngite et autres maladies de saison, pour garde d’enfant malade… 4 ont été testés parce qu’ils avaient des symptômes qui pouvaient faire penser au Coronavirus, aucun n’est positif au test. Il s’agit de la grippe, qui cette année a beaucoup de symptômes communs avec le Corona virus puisque même les médecins peuvent se tromper ou hésiter…

Les personnes qui étaient théoriquement en récupération ont accepté de revenir quand nous avons besoin d’elles, les éducateurs du CAO travaillent en renfort sur les hébergements, font des nuits.

Nous avons déménagé certains résidants des Bouton d’Or, ceux  qui ne sont pas sur le FAMA ni sur les groupes Eveil, afin que chacun reçoive les conditions les plus favorables à son bien-être, à son confort de base malgré les conditions d’accueil. Cela a déjà des effets bénéfiques…

Pour ne prendre aucun risque, les achats pour les résidants continuent ainsi : je passe une fois par semaine prendre les commandes de chacun (c’est essentiel qu’ils puissent continuer à avoir leur shopping hebdomadaire, même si les modalités diffèrent des temps habituels) et je fais un drive pour ce qu’il est possible d’avoir ainsi : bonbons, gâteaux, produits d’hygiène…, plus une commande internet pour le reste (cahier de coloriage, jeux, CD, livre de foot…).

Les journées sont rythmées par des temps d’ateliers, des activités fleurs, bricolage, taille des rosiers, cuisine, bien-être, jeux, peinture… Hier, cela fleurait bon les cookies, dimanche les gaufres, prochainement le tiramisu et les crêpes…

Je profite de ce communiqué pour donner quelques informations essentielles aux familles qui ont leur enfant handicapé à la maison :

« Les parents qui sont amenés à garder leur enfant handicapé à domicile, du fait de la structure médico-sociale d’accueil, bénéficient d’une prise en charge par la Sécurité Sociale des indemnités journalières, sans barrière d’âge de leur enfant (alors qu’elle est de 16 ans si l’enfant n’est pas handicapé). Quelle démarche faire ? Si vous êtes salarié et que vous devez vous arrêter de travailler pour garder votre enfant en situation de handicap, vous pouvez bénéficier d’un arrêt de travail sans jour de carence et sans condition d’ouverture de droits. Votre employeur déclare l’arrêt de travail sur le site declare.ameli.fret ensuite la caisse de Sécurité sociale gère la mise en place des indemnités journalières sans avoir besoin de revenir vers vous. Aucun jour de carence n’est appliqué. Il est possible de fractionner et de faire 14 jours un parent et ensuite, si le confinement est prolongé 14 jours l’autre parent ».

Si des familles ont besoin de cette attestation, n’hésitez pas à nous la demander.

Je vous rappelle que le  logiciel avec webcam sur chaque hébergement est installé afin que vous puissiez communiquer en direct avec les résidants : ils sont ravis de pouvoir voir leurs parents et surtout leurs copains et leur amoureux (se). Cyril et Vanessa ont contacté les familles pour leur donner les modalités de connexion. Si vous voulez vous aussi les contacter, n’hésitez pas à nous joindre, nous vous donnerons les modalités d’accès.

Nous vous rappelons les numéros d’appel mis en place 24h sur 24 :

03 24 55 54 30 et 06 87 64 36 19

 Les éducateurs du CAO et les psychologues peuvent venir au domicile des résidants si besoin, ils sont là pour cela, n’hésitez pas à appeler le numéro dédié à ces appels.

Nous vous proposons de vous tenir régulièrement informés de la situation à ALBATROS 08 via notre site internet.

Aucun professionnel d’ALBATROS 08 n’est en chômage, même partiel, les professionnels du secteur médico-social assument, comme les professionnels hospitaliers, des missions incompressibles nécessaires à la continuité des accompagnements en gestion de crise. Ils ont droit à leur part des applaudissements quotidiens de 20 heures !

Protégez-vous

Prenez soin de vous, vous pendrez soin des autres.

 

Annie DEMISSY

Directrice Générale

 

 

Suivez nous également sur notre page Facebook.